Annonce de grossesse : bébé n°1

Louis et moi sommes heureux d’annoncer qu’on attend notre premier enfant!

On le sait depuis un moment déjà et on a adoré garder ce petit secret entre nous deux. Mais depuis que mon ventre a poppé (!), impossible de le cacher!

baby bump
Crédit photo : Audrey Godin Photographe
Crédit photo : Audrey Godin Photographe

Comment on l’a appris

On a toujours su qu’on voulait une grande famille et on a parlé d’avoir notre premier enfant vers l’âge de 30 ans (on en a 28 ans). En juillet dernier, j’ai arrêté la pilule contraceptive pour des raisons de santé. Louis et moi étions très prudents parce que notre mariage approchait et, vous savez … je devais entrer dans ma robe!

Mon cycle menstruel était régulier dès le début, donc je pouvais facilement suivre mon ovulation. Début décembre, j’ai vécu une période stressante et j’étais en retard dans mes règles. J’ai fait non pas un, mais deux tests de grossesse, qui se sont avéré négatifs.

Le sentiment était, disons, « doux-amer ». Même si on s’était dit qu’on n’était pas prêts (le sommes-nous vraiment un jour?) à avoir un enfant, ne pas être enceinte était une sorte de déception. Cet événement nous a obligés à discuter de l’éventualité de devenir parents, de ce que nous voulions et quand.

À partir de là, j’ai l’impression qu’on était juste dans un mood de « ce qui arrivera, arrivera ». Et c’est arrivé. Pas mal vite, en plus. Je suis probablement tombée enceinte une semaine après mes deux tests de grossesse négatifs. Toutefois, on l’a officiellement découvert qu’au début du mois de février.

Comme mes règles étaient en retard en décembre et que j’ai manqué ma semaine en janvier, je pensais (naïvement) que je n’étais tout simplement plus régulière. Ensuite, je suis partie au Danemark pour visiter mon amie Gen pendant une semaine. Elle m’a suggéré de faire un test de grossesse là-bas, mais je ne voulais pas le faire sans Louis (et j’étais encore un peu en déni, pour être honnête).

Quand je suis revenue au Canada, c’était déjà la fin janvier. Je n’avais pas eu de symptômes bizarres pendant mon voyage, je me sentais « normale ». Je me souviens d’avoir pensé que tout le monde sentait drôle dans l’avion, mais comme mon odorat est déjà plutôt développé, je n’y ai pas porté attention.

Deux jours après mon retour de voyage, j’ai acheté un nouveau test et je l’ai passé juste avant que Louis revienne du travail. Les deux lignes ont pris littéralement une demi-seconde avant d’apparaître. Voilà, on allait avoir un bébé!

Crédit photo : Audrey Godin Photographe
Crédit photo : Audrey Godin Photographe

Garçon ou fille ?

Au début, on voulait attendre avant de connaître le sexe du bébé, mais plus les semaines passaient, plus on était curieux.

À 12 semaines, j’ai passé un test prénatal pour dépister la trisomie 21 et d’autres troubles génétiques rares. Ce test spécifique, qui consiste en une simple prise de sang, peut aussi être utilisé pour identifier le sexe du fœtus en analysant l’ADN fœtal trouvé dans le sang de la mère en début de grossesse.

Lorsque l’infirmière est venue chez moi pour le test sanguin, j’ai demandé l’analyse de l’ADN fœtal pour qu’on connaisse le sexe de notre bébé une fois les résultats obtenus.

Pour une raison quelconque, notre médecin n’avait pas nos résultats avec elle à notre rendez-vous de routine suivant; on a donc dû attendre un peu plus longtemps que prévu. Habituellement, ça prend environ 10 jours pour obtenir les résultats.

Lorsque la secrétaire de mon médecin m’a finalement appelée avec les résultats, je lui ai demandé d’appeler ma mère pour lui dire en premier. Je ne voulais pas apprendre si c’était un garçon ou une fille au téléphone et sans mon mari (tsé!). J’ai demandé à mes parents d’écrire le sexe du bébé et de placer la réponse dans une enveloppe scellée. Plus tard dans la semaine, je suis passée chercher l’enveloppe chez mes parents.

Cette soirée-là, Louis a fait le souper et on a ouvert l’enveloppe ensemble. Mes parents avaient acheté une carte et mon père a écrit une énigme qui a fait travailler nos méninges pendant un moment. Finalement, il avait écrit la réponse en minuscules caractères au dos de la carte.

« C’est un garçon ! »

Crédit photo : Audrey Godin Photographe

Bébé Marandola est attendu pour le 3 septembre 2019. Restez à l’affût pour le dévoilement du nom !